Bijoux de Trilj

Bijoux de Trilj

Que grotulja est un bijou traditionnel qui a été utilisé dans le huitième siècle?

Les bijoux trouvés dans la tombe consiste en un collier, trois paires de boucles d'oreilles avec pendentifs en forme de grappe, deux boutons arrondis, et une bague avec une couronne décorée avec de la pâte de verre. Dans le même tombeau ont également été trouvés des pièces d'or de l'empereur byzantin Constantin V (741-755). Le collier est composé de 20 boulettes et 4 petites perles. Les bijoux sont d'origine byzantine avec des motifs géométrique créés avec la technique du filigrane et de la granulation. Les bijoux probablement appartenaient à une femme d'un des dignitaires croates.

Grotulja

Grotulja

Le „grotulja“ est un collier de noix qui a été une fois décerné à des jeunes filles par leurs prétendants. En acceptant le collier, la jeune femme a également acceptée l’amour de son prétendant. Aujourd'hui le „grotulja“ est un souvenir que les gens de la région achètent souvent. Selon la tradition, le „grotulja“ a été modélisée sur un collier en or de la région de Trilj. Comme cette région était pauvre, les jeunes hommes ne pouvaient pas acheter un collier en or pour donner aux fiancées pour la fête de Saint-Michel. C'est pourquoi ils leur donnaient le „grotulja“ qui ressemblait à un collier traditionnel.

Grotulja

La coutume était que le jeune garçon offre à la fille qui lui plaisait des Grotulja (collier), ce qui est un symbole de la région de Trilj. Les Grotulja sont en fait une série de noix percées qui se rattachent à un fil fin, dont la taille varie de celle d'un simple collier jusqu'à ceux qui pouvaient aller jusqu'au sol, ainsi le succès des filles pouvait se mesurer à la taille du présent et au nombre de noix. En plus, du fait que ces fêtes étaient l'occasion pour les garçons de ''récolter une fille'', les fêtes de village étaient également l'occasion de se regrouper et de se rencontrer pour tous les membres de la communauté, ceux qui y vivaient ou ceux ayant quitté leur village et qui revenaient à cette occasion.

Selon la tradition ancestrale, quand le garçon aime une fille, il lui offre un „grotulja“ (collier en noix) pour la fête de Saint Michel et le met autour de son cou. Si elle accepte le collier, elle accepte son amour.

Photo: Grozdana Prelas

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur le site, vous acceptez notre utilisation des cookies.